Lun-Ven 10h00-18h00 | Sam 10h - 17h (France seulement)

Voyage de 7 jours
et 6 nuits

À partir de 3 950 €
par personne

Confort
2 étoiles

Activités
Nous consulter

Difficulté Moyen

Difficulté
Moyen

Température
30° en moyenne

Kilomètres
8800

Jungle et volcans

Ce petit pays tient son extraordinaire richesse naturelle de sa situation entre l'Amérique du Nord et du Sud, entre océans Atlantique et Pacifique, et à son relief déchiré par les chaînes volcaniques envahies par la jungle.

Pays de plantation et d'écotourisme, il est leader de la conservation de la nature, par ses nombreux parcs nationaux et ses possibilités de découvertes des canopées, des mangroves, lacs et plages à tortues...

Jungle et volcans

Ce petit pays tient son extraordinaire richesse naturelle de sa situation entre l'Amérique du Nord et du Sud, entre océans Atlantique et Pacifique, et à son relief déchiré par les chaînes volcaniques envahies par la jungle.

Pays de plantation et d'écotourisme, il est leader de la conservation de la nature, par ses nombreux parcs nationaux et ses possibilités de découvertes des canopées, des mangroves, lacs et plages à tortues...

Les moments clés de votre voyage

Jour 1

20 avril : Paris – San José (selon arrangement)

Départ en matinée pour Madrid puis vers midi pour San José qui se trouve au cœur d’une vaste vallée fertile, la Meseta Central. Née au 18e siècle, elle garde peu de témoignages de l’époque coloniale.
La capitale du Costa Rica compte plus d’un million d’habitants et elle est aujourd’hui l’une des villes les plus étendues et les plus cosmopolites d’Amérique Centrale.
Cocktail de bienvenue et installation à l’hôtel en fin de journée.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 2

21 avril : San José – Cartago – Dota

Visite de la prestigieuse basilique « Notre Dame de Los Angeles » à Cartago, centre religieux du pays. On y trouve les plus beaux vestiges de constructions coloniales du Costa Rica. Au sud de San José, la vallée de Dota, entre la vallée centrale et la cordillère de Talamanca où se trouvent les plus hauts sommets du Costa Rica, semble perdue dans une épaisse végétation. C’est le royaume des oiseaux, parmi lesquels le légendaire quetzal. La coopérative de Dota compte 800 producteurs de café qui se sont unis en 1960 dans le but de fournir un café de haute qualité. Le tour de café a pour objectif de faire connaître le processus de fabrication du café, de la récolte du fruit à la commercialisation et l’exportation du produit fini. Dégustation de café.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 3

22 avril : Dota – Dominical

Le « Quetzal resplendissant » habite les forêts des cordillères d’Amérique Centrale. Oiseau mythique parmi les populations indigènes, il est également symbole de liberté. Organisé à l’aube, à l’heure où la vie s’éveille, le tour consiste en une petite marche dans la forêt, à l’affût du chant et des vols des oiseaux. Retour au lodge pour le petit-déjeuner. Continuation de la découverte de cette superbe forêt sur les sentiers du lodge.
Départ pour la côte Pacifique centrale et les plages du Pacifique Sud après le déjeuner à travers la plus haute cordillère du pays (sommets à plus de 3000 mètres d’altitude). Traversée des rues et du marché de la petite ville de San Isidro. Continuation jusqu’à la côte Pacifique, avec de magnifiques plages, un endroit idéal pour profiter des plaisirs de la mer. Installation à l’hôtel.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 4

23 avril : Dominical

Balade au cœur de cette réserve privée de 250 hectares. Tout au long de votre promenade, vous aurez l’occasion d’observer différents animaux, tels que singes (hurleurs et capucins), toucans…
Déjeuner puis après-midi libre pour se détendre, profiter des installations de l’hôtel ou encore profiter des plages du Parc national (entrée payante sur place). Dîner et nuit à l’hôtel.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 5

24 avril : Dominical – Carara

Le Parc national Carara présente la particularité de couvrir une zone de transition forestière, entre la forêt sèche du Guanacaste et la forêt humide du Pacifique centre. Cela en fait une réserve au patrimoine biologique particulièrement riche : plus de 360 espèces d’oiseaux représentant près de la moitié des espèces du pays y sont recensées et on y trouve aussi bien le fameux Guanacaste, arbre national, typique de la forêt sèche que le cafecillo, espèce arbustive endémique de la forêt humide du pacifique centre. Particulièrement connu pour ses populations d’aras rouges, il n’est pas rare d’y croiser également singes capucins, singes-araignées et coatis. Après un déjeuner tardif, tour en bateau sur la rivière Tarcolès pour rejoindre la zone où vivent d’énormes crocodiles ; le guide vous aidera à découvrir leur habitat naturel. Le tour continue vers l’estuaire de Guacalillo et sa mangrove ; un écosystème qui permet d’observer de nombreux oiseaux, tels les aigrettes, les perruches, les gobe-mouches, les bécasseaux et le rare ara écarlate…

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 6

25 avril : Parc national Carara – Rincon de la Vieja

Départ pour la découverte de la région centrale du Guanacaste : zone d’élevage aux paysages de pampa et de savane. Ambiance Cow-boy et Ranchero… Cette région sèche du Nord-Ouest, anciennement nicaraguayenne, s’est ralliée au Costa Rica par référendum.
La population ici est beaucoup plus métissée, nous sommes sur les terres des descendants des Chorotegas. La route atteint maintenant l’interaméricaine, légendaire route qui relie toute l’Amérique depuis l’Alaska au Chili. Continuation vers Rincon de la Vieja, déjeuner et après-midi avec une activité au choix, balade à la Cascade Las Chorreras ou détente aux eaux thermales du Rio Negro (sans guide) : transport en bus qui vous amènera ensuite vers des piscines aménagées où là vous pourrez vous relaxer dans les thermes d’eaux chaudes de Rio Negro et vous badigeonner de boue.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 7

26 avril : Parc national de Rincon de la Vieja – Arenal

Marche de deux heures, sur un parcours relativement facile dans le secteur de « Las Pailas ». Découverte de la forêt tropicale sèche, de ses chaudrons de boue, de ses fumerolles et de ses arbres gigantesques. Il abrite le plus gros arbre (accessible) du Costa Rica.
De nombreux arbres sont parasités par des Ficus Matapalo, qui se développent jusqu’à étouffer… Les arbres sont ainsi souvent doublement gigantesques. Cette forêt est traversée par des cours d’eau et des veines de gaz brûlants qui ont créé des chaudrons de boues en ébullition. Vous sentirez vivre la terre à vos pieds ! Déjeuner, puis route pour Arenal.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 7

26 avril : Parc national de Rincon de la Vieja – Arenal (suite)

Nous quittons la savane du Guanacaste pour découvrir petit à petit une jungle qui conserve une vitalité et une densité typique des Caraïbes. Reprise de la piste puis de la route Interaméricaine. Ensuite, nous faisons le tour du lac Arenal, le plus grand du pays, pour découvrir de splendides points de vue sur le volcan bordé de la jungle. Nous sommes dans une zone de grands vents où les meilleurs spécialistes viennent se défier au windsurf. Rencontre possible avec des coatis, des singes, des toucans, et autres… avec en fond (si le temps le permet) le cône parfait du volcan Arenal qui s’élève, émergeant des collines verdoyantes. La végétation tropicale et luxuriante qui entoure le colosse, les eaux chaudes qui s’en échappent, le magnifique lac qui s’étale à ses pieds en font l’un des sites les plus spectaculaires du pays.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 8

27 avril : Volcan Arenal

Balade sur les ponts suspendus d’Arenal sur un parcours de quelque 3000 mètres, vous traverserez la forêt tropicale par des sentiers reliés entre eux par 8 ponts fixes et 6 ponts suspendus. Les sentiers ont été conçus pour être accessibles à tout le monde. Les ponts mesurent de 8 à 98 mètres de longueur et le plus haut d’entre eux s’élève à 45 mètres au-dessus du sol. La succession de sentiers et de ponts permet d’apprécier la flore de cette forêt tropicale humide d’une perspective différente, des racines à la canopée. Déjeuner typique au village de La Fortuna et visite de l’écocentre Danaus. Faune et flore de la forêt tropicale humide, serre de papillons, jardin de plantes médicinales, artisanat indigène : il s’agit d’une réserve biologique, centre d’écotourisme dont l’objet est la protection d’une forêt secondaire en régénération, la promotion de la recherche dans le domaine des écosystèmes tropicaux, l’éducation environnementale, la sauvegarde des espèces et la promotion des cultures locales. Dans la réserve, s’exhibent dans leur environnement naturel la flore et la faune locales, très faciles d’observation.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 8

27 avril : Volcan Arenal (suite)

En sus des 30 espèces de papillons que l’on peut rencontrer dans les serres, plus de 150 espèces d’oiseaux, mais aussi des paresseux, lézards et grenouilles rares et colorées sont répertoriés dans la liste des animaux qu’il est possible d’observer. La réserve possède également un jardin botanique de plantes médicinales avec une soixantaine d’espèces, une lagune protégée et une galerie d’art indigène, destinée à la promotion de l’artisanat indigène. Retour à l’hôtel pour profiter de ses installations avant le dîner. Soirée/détente facultative aux Ecotermales : dans un îlot de forêt tropicale préservé par les propriétaires des lieux, vous profitez des bienfaits des piscines et de la cascade d’eau chaude aménagées et parfaitement intégrées dans la nature. Singes et toucans pourront suivant l’heure et le jour venir compléter ce tableau magique…

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 9

28 avril : Arenal – Sarapiqui

Départ vers la région de Sarapiqui. C’est la région des plaines du nord du Costa Rica. Nous sommes dans l’écosystème des Caraïbes, des jungles humides, des rivières sauvages et des cultures de plantes et de fruits tropicaux. Cette région est un véritable paradis pour les amoureux de la nature et aussi une région agricole : deux facettes du Costa Rica rural, entre forêts, palmeraies et plantations d’agrumes. Visite de la plantation d’ananas de la famille Gómez.
Don Rodolfo vous emmène jusqu’à un de ses champs d’ananas biologiques et vous explique comment se cultive cette plante tropicale tant prisée. Des explications sur les arbres fruitiers rencontrés au long du parcours vous seront fournies. Enfin, vous passerez par le trapiche manuel pour une démonstration du jus de cannes, puis par l’étang à tilapia pour y pêcher votre poisson. Déjeuner de votre pêche sur place puis continuation pour la Réserve de la Tirimbina.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 9

28 avril : Arenal – Sarapiqui (suite)

La Réserve biologique de La Tirimbina comprend 326 hectares de forêt protégée le long de la rivière Sarapiqui, dont une partie recouvre une ancienne plantation de cacao, préservée en l’état à des fins éducatives. Là vous seront présentées les différentes étapes de la production traditionnelle du cacao, de la plante à la boisson chocolatée ou à la barre de chocolat. Présentation des différentes variétés et du processus de transformation du cacao en chocolat (cueillette, fermentation et séchage). Dégustation de chocolat bio et produits dérivés. Le tour présente également un aspect culturel avec la présentation de l’histoire du cacao au travers du temps et de l’utilisation qu’en avaient les populations indigènes avant l’arrivée des colons espagnols.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 10

29 avril : Sarapiqui – Tortuguero

Départ pour la côte caraïbe Nord. Poursuite de la route jusqu’à l’embarcadère et remontée en bateau jusqu’à Tortuguero, petit village isolé de la côte Caraïbe Nord, coincé entre un large estuaire et l’océan atlantique et accessible uniquement par avion et bateau.
Cocktail de bienvenue, installation au lodge et déjeuner. Visite du village de Tortuguero et du petit centre d’information « Sea Turtle Conservancy », présentant des expositions et une courte vidéo qui évoque l’histoire de la préservation des tortues marines locales.
Adoption d’une tortue offerte pour le groupe. Retour au lodge et dîner.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 11

30 avril : Parc national de Tortuguero

Découverte du parc national de Tortuguero en bateau au réveil de la faune et de la flore dans les canaux du Parc national de 32 000 ha, qui s’étend à perte de vue. La forêt abrite des centaines d’espèces de plantes – orchidées, fougères, broméliacées – et d’arbres centenaires. Au cœur de ce splendide décor tropical, le spectacle est partout et les yeux aiguisés des capitaines permettront de découvrir la vie à peine cachée. Auprès des berges, les caïmans attendent paisiblement leur tour d’entrer en scène pendant que les singes-araignées s’égayent dans les branches chargées de fruits. Les oiseaux sont les plus actifs et pêchent dans le canal. Les paresseux vivent ici en nombre. Retour au lodge pour le petit-déjeuner puis promenade sur les sentiers du lodge. Traversée de la forêt tropicale et des lagunes. Dans les jardins, le guide vous présentera l’incroyable diversité de plantes et fleurs tropicales, habitées par des grenouilles multicolores. Déjeuner au lodge et second tour en bateau dans l’après-midi pour continuer la découverte de ce paradis tropical.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 12

1er mai : Tortuguero – San José

Départ en bateau avant de reprendre la route. Déjeuner en cours de route. Vous traverserez l’impressionnant Parc national Braulio Carrillo. Accidentée au point d’être presque impénétrable, cette forêt tropicale ressemble à un gigantesque manteau vert couvrant les pentes des monts Barva (2906m) et Cacho Negro (2150m).
Continuation pour San José et visite du musée de l’or installé dans des infrastructures modernes sous la Place de la Culture à deux pas du Théâtre national, l’un des rares musées au monde consacrés à l’or. Il présente une fascinante collection de plus de 1600 pièces précolombiennes qui datent de l’an 500 à 1500.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 12

1er mai : Tortuguero – San José (suite)

Une extraordinaire collection d’objets et de nombreux tableaux illustrent les techniques d’orfèvrerie que dominaient les peuples précolombiens de l’actuel territoire costaricien, l’usage et la fonction de ces objets ainsi que leur relation avec la nature et la vie quotidienne des différentes ethnies.
Balade à pied dans le centre de la capitale. Vous découvrirez la façade du magnifique théâtre national qui fait la fierté des Ticos, car considéré comme le principal monument national par sa beauté architecturale, la cathédrale métropolitaine, les nombreux parcs qui verdissent le centre-ville et l’Avenida Central, grande rue piétonne très prisée des « Josefinos » car on y trouve toutes sortes de boutiques. Le marché central et son dédale de ruelles couvertes sont incontournables pour s’imprégner de l’ambiance latine.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 13

2 mai : San José – Volcan Poas – vols retour

Transfert matinal au Volcan Poas et découverte du parc. Balade facile jusqu’à l’observatoire du volcan et de son cratère comptant parmi les plus grands au monde. Observation des fumerolles et de la lagune qui garnit le fond du cratère. Roches multicolores et émanations de soufre vous empliront les sens. L’accès au site permet également une découverte de la flore d’altitude. La salle d’exposition sur la volcanologie et la balade à la lagune de Boto complètent la visite.
Déjeuner puis transfert à l’aéroport Juan Santamaria pour votre vol international vers Madrid, et arrivée le 3 mai à Paris Orly en fin d’après-midi (selon arrangement).

Voir l'itinéraire sur la carte

Grands espaces vous
recommande aussi...

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Découvrez notre univers grâce à notre magazine en ligne.

Actualités polaire, des articles de fonds sur la faune, et bien d'autres thématiques passionnantes.

Tous nos articles
Fermer