Voyage de 13 jours
et 12 nuits

À partir de 8 700 €
par personne

Yacht polaire

Yacht polaire
Le Nanook

Confort
4 étoiles

Activités
Randonnées, visites, sorties Zodiac

Difficulté Facile

Difficulté
Facile

Température
6° en moyenne

Kilomètres
2000

Une croisière, deux mers polaires et une première

Cette croisière polaire à bord du Nanook, vous emmène vers les rives de la mer Blanche. Nous irons découvrir des horizons encore largement inconnus de la Carélie russe et d’Arkangelsk qui a été le grand port des tsars avant Saint-Péterbourg. Nous irons aussi vers l’archipel des îles Solovetsky, terre de moines puis de goulags, avant de redevenir un haut lieu d’architecture dans un cadre extraordinaire.

Nos navigations en mer de Barents, seront animées par les baleines et dauphins. Puis, cap vers les îles les moins visitées de cette région, l’île aux Ours et Hopen. Elles appartiennent toutes deux à l’archipel du Svalbard et sont réputées pour leurs grandes colonies d’oiseaux.

Enfin, nous arriverons dans le Sud du Spitzberg pour y découvrir des paysages fabuleux de glaciers, icebergs, calottes. La faune aussi y est très présente, et nous aurons l'opportunité d'observer le seigneur des lieux : ours blancs.

13 jours à bord du Nanook
Du 09 au 21 mai 2022
À partir de 8 700€

Une croisière, deux mers polaires et une première

Cette croisière polaire à bord du Nanook, vous emmène vers les rives de la mer Blanche. Nous irons découvrir des horizons encore largement inconnus de la Carélie russe et d’Arkangelsk qui a été le grand port des tsars avant Saint-Péterbourg. Nous irons aussi vers l’archipel des îles Solovetsky, terre de moines puis de goulags, avant de redevenir un haut lieu d’architecture dans un cadre extraordinaire.

Nos navigations en mer de Barents, seront animées par les baleines et dauphins. Puis, cap vers les îles les moins visitées de cette région, l’île aux Ours et Hopen. Elles appartiennent toutes deux à l’archipel du Svalbard et sont réputées pour leurs grandes colonies d’oiseaux.

Enfin, nous arriverons dans le Sud du Spitzberg pour y découvrir des paysages fabuleux de glaciers, icebergs, calottes. La faune aussi y est très présente, et nous aurons l'opportunité d'observer le seigneur des lieux : ours blancs.

13 jours à bord du Nanook
Du 09 au 21 mai 2022
À partir de 8 700€

Les moments clés de votre voyage

Jour 1

9 mai : Kirkenes

Arrivée en soirée dans cette ville norvégienne, capitale des pêches et du Finnmark . Nous sommes au coeur du territoire Sami, et cette ville de 3500 habitants sera éclairée des feux du soleil de minuit. Embarquement, réunions d’introduction et dîner à bord.Navigation le long des côtes norvégiennes

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 2

10 mai : Mourmansk

Cette ville de 300 000 habitants garde la marque de l’architecture soviétique.Découverte de la capitale de la Russie du Nord, avec son monument à la résistance lors de la Seconde Guerre mondiale, son port et ses brise-glaces atomiques qui ont écrit l’histoire arctique de l’Union soviétique. Lors de la Seconde Guerre mondiale, ce port fut vital car il accueillait les Convois du Nord chargés de matériel de guerre en provenance des Alliés. Dans le fjord nous verrons l’importance stratégique de la ville par le nombre de navires.
Visite d’un brise-glaces « historique » pour évoquer la conquête du Pôle Nord par l’Union soviétique puis la Russie.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 3

11 et 12 mai : Arkhangelsk

La ville, capitale de la mer Blanche, est un grand port de commerce, de pêche et stratégique. Ses chantiers navals construisaient les sous-marins soviétiques d’attaque. Visite de la ville, de son port, de son avenue piétonne entourée de vielles maisons en bois et de statues, de l’auteur Pisakhov à Lénine et Pierre le Grand. Visite du Musée de la Marine du Nord et des explorateurs polaires. Visite de l’écomusée de la Petite Carélie, un ensemble remarquable qui regroupe églises, moulins, maisons bourgeoises, fermes et autres constructions de bois. Situé à 25 kilomètres environ de la ville. Le musée à ciel ouvert retrace l’histoire de la région. Retour par le fleuve de la Dvina du Nord, arrêt dans la brasserie des castors. Sur le fleuve, le flottage du bois est encore actif en cette région de taïga qui vit grandement par ses forêts.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 5

13 mai : Archipel des îles Solovki

Peuplé depuis les temps les plus anciens, cet archipel de 6 îles est l’un des joyaux de la mer Blanche, avec une occupation humaine ancienne qui a laissé des labyrinthes et des dolmens. Autrefois, pêcheurs et trappeurs pomors peuplaient ces rives. Un monastère y fut établi en 1420, agrandi, fortifié, pour devenir en 1917 le premier goulag au temps de la terreur stalinienne. Une partie de ces édifices était réservée aux prisons pour enfants. Ce monastère étendu et fortifié a été classé en 1992 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Excursion en Zodiac vers les rives du cap Beluzhy, où de juin à début août les baleines blanches viennent se nourrir.Les phoques y sont réguliers. Passage par l’embouchure du canal Baltique-Mer Blanche construit sous l’ère stalienne et qui reste d’une importance économique capitale.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 6

14 mai : En mer et cap sur la Péninsule de Kanin

Excursions en Zodiac et à pied. En contournant la vaste péninsule de Kola et la baie de la Dvina, nous longerons la péninsule de Kanin et l’île Morshovetsk. Introduction aux peuples du Nord : Pomors explorateurs des siècles passés, qui sont allés explorer le Spitzberg, Nénèts qui entretiennent la culture et les croyances relatives aux ours bruns et blancs, les Samoyèdes, peuples des rennes.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 7

15 mai : En mer de Barents

Les eaux de la mer de Barents sont parmi les plus riches du monde : l’occasion d’observations de cétacés. De conférences également sur l’Arctique russe, l’exploration, les réserves de pétrole et de gaz de ces fonds sous-marins, de la surpêche, des oiseaux marins…

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 8

16 mai : En mer - Île à l’Ours

Route au Nord dans les eaux très riches de la Mer de Barents. Observations possible de cétacés (rorquals, mégaptères, dauphins, cachalots…). Nous arriverons probablement en soirée à l’île à l’ours, visible de loin par ses falaises abruptes et ses pitons rocheux qui abritent l’immense colonie d’oiseaux qui fait sa réputation ; les oiseaux ne sont pas encore installés, mais mouettes, goélands, guillemots, macareux sont présents. Débarquements sur l’île, tant dans sa partie méridionale abrupte où autrefois sévissaient les chasseurs de baleines et de morses dans les baies abritées aux reliefs déchiquetés, que dans la partie Nord, où nous débarquerons aussi pour visiter la base scientifique norvégienne.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 9

17 et 18 mai : Banquise et Hopen

Route vers le Nord et l’Est. Selon les glaces, qui atteignent en mars et avril leur extension maximum (elles ceinturaient autrefois l’île, mais depuis quelques années sont à 50 kilomètres au Nord et à l’Est), nous naviguerons dans la banquise disloquée à la recherche des grands groupes d’oiseaux, des phoques et évidemment des ours polaires. Nous serons en contact avec la mer gelée, dans le jour permanent, pour y naviguer, connaître et découvrir la banquise, sur laquelle nous débarquerons vraisemblablement : nous vivrons sur une autre planète, celle de la glace de mer.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 10

17 et 18 mai (suite) : Banquise et Hopen

Nous naviguerons proche de la côte Est du Spitzberg, dans la région des grandes calottes glaciaires. Cette région de l’Est du Spitzberg est connue pour ses larges concentrations de phoques du Groenland originaires de la mer Blanche et qui viennent se nourrir par milliers dans les eaux poissonneuses. Débarquement sur l’Île de Hopen connue pour ses grandes colonies d’oiseaux et sa géologie. Cette île est très rarement visitée et elle héberge une station norvégienne.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 11

19 mai : Hornsund

Le Spitzberg méridionnal est réputé pour ses paysages extraordinaires et son sommet en pic où 12 glaciers perlent, le Hornsundtid (1431 mètres d’altitude). Le fjord, très englacé, est l’un des lieux les plus chargés d’histoire : baleiniers, premiers explorateurs russes pomors, trappeurs, mineurs, scientifiques y ont défilé ; Une station scientifique polonaise y opère depuis 1932.
Brepollen est une baie entourée de près de 20 kilomètres de glaces, Burgerbukta impressionne par ses falaises, et ses icebergs et fronts de glaciers, Gnalodden par ses colonies d’oiseaux. Les ours blancs y sont réguliers.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 12

20 mai : Bellsund

Visite du fjord de la Recherche, ainsi nommé en l’honneur des expéditions du navire « La Recherche » battant pavillon français, au 19ème siècle. Nous y verrons un site de massacres de baleines, les immenses colonies d’oiseaux qui font la richesses et la renommée de l’archipel, et les glaciers qui reculent… Marches dans les moraines et la toundra. Débarquement et observation en soirée d’un groupe de morses ; ces mastodontes des mers autrefois communs, ont été massacrés, et de nos jours leur population augmente de 8% par an, un exemple de l’impact de la protection sur la faune

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 13

21 mai : Longyearbyen

Arrivée à Longyearbyen. Vols retours selon arrangements.

Voir l'itinéraire sur la carte

Grands espaces vous
recommande aussi...

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Découvrez notre univers grâce à notre magazine en ligne.

Actualités polaires, des articles de fond sur la faune, et bien d'autres thématiques passionnantes.

Tous nos articles
Fermer