Voyage de 15 jours
et 14 nuits

À partir de 10 900 €
par personne

Brise-Glace

Brise-Glace
Le Kapitan Klebnikov

Confort
3 étoiles

Activités
Nous consulter

Difficulté Facile

Difficulté
Facile

Température
2° en moyenne

Kilomètres
6800

Voyage en Russie dans le Détroit de Béring

Ce voyage vers les glaces de Béring et de Wrangel en Sibérie / Extrême-Orient russe est exceptionnel. Les ours blancs, boeufs musqués, morses et baleines, banquise et peuples autochtones sont aux rendez-vous ! Les conditions de glaces ne permettent que l’organisation de 3 voyages par été, et « flexibilité » est le maître mot, comme pour toutes les croisières expéditions.

Ce voyage bien particulier est aussi programmé au mois de juillet car il va à la rencontre unique des peuples premiers notamment lors des Jeux arctiques de la Béringie, qui rassemblent en compétitions originales les peuples autochtones des régions. Un florilège d’escales inédites et passionnantes, que nous sommes bien les seuls à pouvoir vous offrir lors de cette croisière d’exception

Du 6 au 20 juillet 2020
À partir de 10 900 € / personne

Voyage en Russie dans le Détroit de Béring

Ce voyage vers les glaces de Béring et de Wrangel en Sibérie / Extrême-Orient russe est exceptionnel. Les ours blancs, boeufs musqués, morses et baleines, banquise et peuples autochtones sont aux rendez-vous ! Les conditions de glaces ne permettent que l’organisation de 3 voyages par été, et « flexibilité » est le maître mot, comme pour toutes les croisières expéditions.

Ce voyage bien particulier est aussi programmé au mois de juillet car il va à la rencontre unique des peuples premiers notamment lors des Jeux arctiques de la Béringie, qui rassemblent en compétitions originales les peuples autochtones des régions. Un florilège d’escales inédites et passionnantes, que nous sommes bien les seuls à pouvoir vous offrir lors de cette croisière d’exception

Du 6 au 20 juillet 2020
À partir de 10 900 € / personne

Les moments clés de votre voyage

Jour 1

Anadyr

Arrivée à Anadyr, la capitale administrative de la Tchoukotka. Embarquement en fin d’après-midi en découvrant cette ville qui a connu sont expansion lors de la période soviétique. Elle fut alors la gardienne stratégique du détroit de Béring.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 2

Baie d’Anadyr - En mer

La baie de cette capitale de la Tchoukotka est réputée pour ses cétacés.
Conférences et réunions d’informations à bord.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 3

Lavrentiya et Cap Dezhnev

Visite de la ville et du musée de Lavrentiya. Au musée nous aurons une approche des cultures Yupik et Chukchi, les peuples Premiers de la Tchoukotka et du détroit de Béring.
Si les conditions de mer le permettent, nous accosterons au cap tôt ce matin: c’est le lieu le plus à l’Est de l’Eurasie. Un monument y célèbre Semyon Dezhnev, ce cosaque qui en 1648 ( soit 80 ans avant Béring ) fut le premier Européen à naviguer le détroit. À quelque distance, les restes du village inuit de Naukan.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 4

Ile Kolyuchin et détroit de Kolyuchin

Nous approchons ce matin cette île, connue pour sa population de morses. Une station de recherche russe des années 1990 est toujours présente, mais abandonnée sur la rive Ouest, et c’est proche de cette base que des colonies de macareux et guillemots se sont installées, offrant d’excellentes opportunités photographiques. Seule la présence - régulière - d’ours blancs pourrait nous empêcher de débarquer, et dans ce cas, c’est en zodiacs que nous partirions à l’exploration des côtes et des colonies, ainsi que de la faune de la vaste baie et de son détroit.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 5

10 au 14 juillet : Ile Wrangel

En raison du changement climatique, la glace libère les côtes des îles Wrangel et Hérald, sa petite soeur, de plus en plus tôt en saison. Nous devrions pouvoir louvoyer dans la banquise pour arriver sur l’île Wrangel, réputée pour ses espèces de plantes et d’animaux endémiques et sa grande biodiversité. Notre programme à Wrangel dépend beaucoup des conditions météorologiques. Nous prévoyons de visiter :
- La baie Krasin (bœufs musqués, rennes, site paléo-eskimo, baleines).
- La lagune de Predatelskaya (oiseaux rares et sites historiques).

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 6

10 au 14 juillet : Ile Wrangel

- La baie Dragi et le cap Warring (boeufs musqués et oies des neiges).
- Le cap Florance, les estuaires des rivières Sovetskaya et Goussinaya.
- L’île Herald (paysages, ours, morses, explorations).
L’île Wrangel est le site le plus important de reproduction des ours blancs en Russie, mais en été nous risquons d’en rencontrer plus souvent sur la banquise que sur la terre.
Si le débarquement à terre n’était pas possible en raison des glaces, nous profiterions alors largement des capacités de notre bateau pour vivre la banquise et y découvrir les colonies de morses, et les ours blancs, à la recherche de phoques et d’autres proies.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 7

10 au 14 juillet : Ile Wrangel

Les ours blancs sont très réguliers sur les rives de Wrangel, cette île si longtemps interdite au tourisme, et de nos jours classée Réserve naturelle en raison de sa faune, et de sa flore, unique, car même au plus froid des périodes glaciaires, l’île n’a pas été couverte de glaciers, et la toundra recèle ainsi de nombreuses espèces de plantes endémiques ou très rares. Les boeufs musqués et les rennes y ont été introduits respectivement en 1975 et en 1948.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 8

10 au 14 juillet : Ile Wrangel

Nous irons également vers Dragi Harbour si la glace le permet : c’est là qu’en 1914 les naufragés du vaisseau Karluk ont dû survivre. Nous évoquerons évidemment les autres tentatives de passages du Nord-Est dont celui de la Jeannette.
Parmi les oiseaux, nous espérons observer durant leur reproduction les oies des neiges, les chouettes harfang, les labbes, les plongeons, et les très rares mouettes de Sabine et de Ross.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 10

En mer - Iles Diomède

Navigation dans le détroit de Béring, proche des îles Diomède, l’une russe, l’autre américaine, appelées souvent les îles «Demain» et «Hier», car la ligne de séparation des jours passe entre elles. Et c’est là que Russie et Etats-Unis ne sont séparés que de quelques kilomètres. Nous resterons dans les eaux russes, pour longer ensuite les côtes où baies et plages se suivent, dans des eaux riches en baleines et morses. En ces lieux éloignés de tout, nous sommes parmi les très rares visiteurs, et les villages locaux vivent là de la chasse aux phoques et aux baleines, comme leurs ancêtres le faisaient.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 11

La baie inconnue - En mer

En mer en matinée, puis débarquement dans la baie inconnue - ou «sans nom»- pour une excursion à pied vers un petit sommet qui embrasse une vue unique sur les paysages de la Tchoukotka: des rivières larges, où les grizzlys peuvent chasser les saumons qui commencent à remonter les cours d’eau, les formations géologiques extraordinaires sculptées par le gel et le vent. Dans les régions de vastes marécages, les grues ont leurs nids, de même que de nombreux autres oiseaux d’eau.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 12

17 et 18 juillet : Penkigngey, Gil’mimyl, Aramkachechen, Yttigran et Nuneangan

Ces îles de la Tchoukotka sont passionnantes et riches de faune. Sur Yttigran, La spectaculaire « Allée des Baleines» est constituée d’une série de mandibules de baleines géantes fichées en terre et datant du XIVe siècle! C’est un site classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et un lieu traditionnel de la culture des peuples du Pacifique. Les baleines grises sont régulièrement observées dans ces eaux. Débarquement aux sources chaudes de Gil’mimy, sur l’Arc de feu du Pacifique.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 13

17 et 18 juillet : Penkigngey, Gil’mimyl, Aramkachechen, Yttigran et Nuneangan

Sur Aramkachechen, une petite excursion nous emmène au haut d’une impressionnante colonie de morses entassés en contrebas dans un nuage de vapeur d’eau dégagée par leurs masses. Selon les jours, quelques dizaines à quelques milliers de morses envahissent les plages de cette réserve, offrant un spectacle rare de cette espèce dont la population du Pacifique est mieux portante que celle de l’Ouest, avec ses 250 000 individus. Dans la baie de Penkigngey, une excursion permettra à ceux qui le désirent d’atteindre un sommet à 400 mètres d’altitude au Mont Gatgangey. Les pikas et écureuils terrestres y sont réguliers dans les rochers et la toundra.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 14

Baie de Preobrazheniya

De grandes colonies d’oiseaux marins se pressent dans les rochers surplombant la mer : guillemots, mouettes, goélands, stariques, macareux... Un régal pour les ornithologues et les photographes Croisière zodiac devant cet extraordinaire spectacle de nature qu’offre le Pacifique.

Voir l'itinéraire sur la carte

Jour 15

Anadyr

Transfert à l’aéroport ou vers votre hôtel au centre-ville, selon arrangements.

Voir l'itinéraire sur la carte

Grands espaces vous
recommande aussi...

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Découvrez notre univers grâce à notre magazine en ligne.

Actualités polaire, des articles de fonds sur la faune, et bien d'autres thématiques passionnantes.

Tous nos articles
Fermer