Lors de notre voyage au Svalbard du 20 au 29 juillet à bord de l’Ocean Nova, nos passagers et notre équipe ont pu vivre une observation très rare : une attaque d’ours sur des morses. Mathieu Ramus, à bord lors de ce voyage, revient sur ce moment unique vécu par tous les témoins de la scène !

> Le Carnet de voyage de cette croisière expédition au Spitzberg

Observation d’une attaque d’ours sur des morses au Svalbard :

Lors de mon dernier voyage de la saison au Svalbard cet été, nous avons été témoin d’une scène assez unique sur l’archipel norvégien : un ours qui attaque une « échouerie » de morses.

Si certains ours du pacifique sont devenus de véritables spécialistes de cette chasse, au Svalbard c’est beaucoup plus rare et très peu documenté.

Notre observation a eu lieu à Torellneset. Lorsque nous arrivons sur place, nous trouvons l’ours polaire affalé sur ce qui semble être les restes d’un phoque ou éventuellement d’un jeune morse, mais impossible à identifier avec certitude de là où nous nous trouvons.

Ours Polaire Torellneset Svalbard-min

On voit bien sur le bord de plage une traînée qui vient de la mer. On suppose que l’ours a attaqué depuis le bord, attrapé sa proie et l’a tirée sur terre.

Nous continuons notre observation :
Par moment l’ours se lève et continue son repas. Très belle observation pour nous, l’ours est complètement indifférent.

Quelques centaines de mètres plus loin, il y a une « échouerie » de morses sur la plage (notre objectif initial d’observation de l’après midi, avant que l’ours soit repéré). Une cinquantaine environ, beaucoup de femelles et de jeunes. Mais aussi beaucoup de morses à l’eau. Quelques gros mâles sont aussi là, reconnaissables à leurs grandes défenses.

Première observation intéressante, des groupes de morses passent régulièrement devant l’ours en l’observant. De temps en temps, l’ours lève la tête de son festin pour les regarder. L’occasion de faire de beaux clichés !

Ours polaire et morse Svalbard

Nous profitons de notre observation pendant un bon moment, entre morses et ours, puis nous repartons à bord du navire resté plus au large.

Après avoir embarqué notre dernier Zodiac, notre chef expédition, Christian Kempf, annonce que l’ours s’approche de la colonie de morses.

À ce moment, je viens de retourner à ma cabine et suis en train de ranger mon matériel. Ni une ni deux, j’attrape mes jumelles, mon appareil photo et fonce sur la coursive tribord de l’Ocean Nova. Quelques passagers sont déjà là à observer la scène. Et en effet, je vois immédiatement au travers de mes jumelles l’ours qui s’approche à pas de velours de la colonie.
Magnifique !

Le temps est comme suspendu, personne à bord ne sait ce que va faire l’ours, mais on sait qu’on vit un instant et une observation unique !

Petit à petit l’ours s’approche de la colonie, pour finalement s’interposer entre la mer et « l’échouerie ». Les morses s’entassent, on voit même des jeunes de l’année sur le dos de leur mère. À l’eau, des dizaines de morses tentent d’impressionner l’ours qui n’y prête pas attention.

Morses femelles et jeunes Torellneset

L’ours se déplace lentement autour du tas de morses. Ils forment un groupe compacte et tentent d’impressionner leur agresseur. Il contourne le groupe légèrement par la gauche tout en gardant l’oeil fixé sur eux.

Ours Polaire Attaque Morse Torellneset Svalbard

À ce moment, un des jeunes du groupe fait l’erreur qu’il ne fallait pas faire : il sort de la protection du groupe et se précipite vers l’eau. L’ours n’en demandait pas tant et se jette instantanément sur lui. L’attaque est fulgurante, l’ours parvient à attraper le cou du jeune morse et à l’accrocher avec ses deux pattes. Il tente de porter un coup mortel, mais le cuir du morse est solide, et il est protégé par une couche de gras de plusieurs centimètres.

Ours Polaire Attaque Morse Torellneset Svalbard

Ours Polaire Attaque Morse Torellneset Svalbard2
Malgré tous les efforts de l’ours, le morse finit par arriver jusqu’à l’eau. Alors, ses congénères autour font tout pour faire fuir l’ours. Ils se dressent devant lui, avec leurs défenses menaçantes. Une grande femelle et un mâle sont dans le lot. Ils font entre 900kg et plus d’une tonne…
Finalement l’ours abandonne… il ne parvient pas à porter le coup fatal, et le jeune morse s’en tire avec une cicatrice et une belle frayeur.

Ours Polaire Attaque Morse Torellneset Svalbard 3

Mais le plantigrade n’en reste pas là. Au contraire il continue de mettre la pression sur le groupe, et s’assoit puis s’allonge devant les morses, toujours en se tenant entre la colonie et la mer.
Personne ne bouge pendant un moment jusqu’à ce que l’ours tente une deuxième attaque. Cela crée un petit vent de panique dans la colonie et beaucoup de morses se mettent à l’eau. Mais nouvel échec pour le maître des lieux.

Ours Polaire Attaque Morse Torellneset Svalbard 4

On voit que l’ours est débutant pour s’attaquer à ce type de proie, il n’a pas vraiment de technique d’approche.

Il continue de roder autour de « l’échouerie », puis petit à petit vient se placer à l’arrière du groupe. Erreur, les morses en profitent pour partir à l’eau en groupe. Impossible de tenter une attaque.

 ours et morse Torellneset

L’ours, un peu malheureux, finalement s’en va.

Ours Polaire Attaque Morse Torellneset Svalbard 6jpg

À bord, autour de moi, tout le monde est encore sous le coup de l’émotion. Même l’équipe de guides, pourtant expérimentée, a le visage illuminé par la stupéfaction et la joie d’avoir assisté a une telle scène.

Après quelques instants encore à observer l’ours s’éloigner, l’Ocean Nova prend la direction du large.

 

Découvrez les croisières Grands Espaces

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Fermer