Une journée de croisière polaire à bord de l’Ocean Nova

3 août, 7 heures du matin, côte Nord du Spitzberg, par 80° 10 de latitude Nord. Mer calme, +4°C., temps clair.

Nous virons lentement sur tribord et pénétrons dans le Woodfjord connu pour ses plages encombrées de bois de flottage amené par le courant du Golfe. Au lever, les pics de la Terre Albert 1er découpent l’horizon pris dans les calottes glaciaires. Dans les eaux calmes, quelques phoques bouchonnent et plus loin, 2 petits rorquals sondent…
À la passerelle, 2 guides polaires scrutent, ils pointent les animaux, répondent aux questions de premiers levés ; l’officier de quart et le matelot veillent…

8 heures : L’annonce matinale situe notre position et reprend le programme annoncé la veille lors de la réunion d’information. Au restaurant, le petit-déjeuner est servi : c’est le ballet des cafés, chocolats chauds, toasts, pâtisseries, œufs, charcuteries, fruits, pains, confitures…

9h15 : Conférence au salon panoramique sur les expéditions françaises en Arctique, et celles du Prince Albert 1er de Monaco en particulier. Entre-temps, les paysages et les premiers icebergs défilent. Alors que nous naviguons près des îles du Liefdefjord, le chef d’expédition envoie 3 Zodiacs en reconnaissance, pour y repérer des ours qui maraudent régulièrement.

10h15 : Nous mouillons l’ancre, et une fois équipés de nos bottes, parkas, gilets, appareils photos, le ballet des Zodiacs commence. À terre, nous organisons deux groupes : les marcheurs iront vers un glacier et un magnifique lac glaciaire, les promeneurs iront vers le point de vue depuis la moraine et suivront les explications nombreuses données par nos guides sur la toundra environnante ; un troisième groupe ira en Zodiacs vers le glacier d’Ida.

Grands Espaces - Ocean Nova
Photo Christian Kempf

 

12h30 : Revenus vers 12h15, pas le temps pour un apéritif, car nous passons à table. Salades, potages, plats chauds, fruits… ornent le buffet préparé par notre équipe hôtelière.

13h30 : Une annonce surprise : l’équipe de guides a repéré deux ours blancs sur des îles proches, une femelle et son jeune. Zodiacs à l’eau et départ rapide ; certains thés ou cafés sont avalés bien vite ! Les Zodiacs se déploient et approchent à 30 mètres de cette ourse et de son jeune de l’année qui déambulent sur le rivage d’une île en observant le manège coloré que nous sommes… Photos, vidéos…

Migrations Ours polaires

 

15h45 : Retour à bord. On se réchauffe au bar, et une réunion d’information avec nos experts reprend les observations. Christian, le spécialiste des ours polaires, détaille pelage, comportements, et introduit la croisière Zodiac qui aura lieu à 17 heures. Dans la salle, thé, café et goûter sont servis.

17 heures : Le bateau est maintenant à 600 mètres de l’un des plus beaux glaciers de l’archipel, appelé glacier de Monaco en souvenir des expéditions du Prince. Nous embarquons à nouveau sur les Zodiacs, nous sommes appelés groupe par groupe depuis le salon, pour 2 à 2h30 de croisière Zodiac devant ce front de glaces de 5 kilomètres de longueur, enchâssé dans les pics culminant à 1100 mètres d’altitude. Le fjord est encombré d’icebergs, preuve du recul rapide de ce glacier, aussi…
Nous partons en binômes, par groupes de 2 embarcations, afin que les 8 Zodiacs ne se retrouvent pas dans les mêmes eaux.
Nous verrons des sternes, mouettes, guillemots, goélands, un phoque barbu qui se laissera approcher car il se repose sur un « bourguignon », et nous verrons surtout quelques magnifiques chutes de séracs, des pitons, des paysages grandioses. Retour vers 19h30.

Glacier- Croisière Polaire Arctique

20 heures : Une réunion d’information rapide esquisse le programme de la soirée et du lendemain, décidé en fonction des conditions de glaces et de mer.
Louis, notre glaciologue, revient sur la dynamique du glacier visité et des 2650 glaciers du Spitzberg, et sur les couleurs des glaces.

20h30 : Dîner : Entrées, potages, plats chauds au choix, fromages ( la touche française ), desserts… Ce soir à table, c’est vin aussi, pour fêter cette belle journée !
Au loin, les sources chaudes du Bockford, et au ras de l’eau, le vol pressé des guillemots, mergules et eiders…

Ce soir, le dîner a été retardé en raison des ours vus en début d’après-midi, et quand nous quittons les tables vers 22h30, l’île de Moffen est déjà en vue. Au salon d’observation, Raymond, notre navigateur, explique le sextant à Kevin et Sérénie, deux enfants passionnés par les bateaux.

23h45 : Moffen est une île de graviers perdue par plus de 80° Nord dans l’océan glacial Arctique. Au bar, les discussions vont bon train autour des guides, ou des groupes d’amis. Une annonce nous sort sur les ponts extérieurs, car dans les lumières de minuit, la colonie de 80 morses est bien visible, là, à 500 mètres, sur l’île, mais quelques-uns viennent s’amuser près du bateau polaire ! Et un ours blanc est affalé plus loin à terre, à un kilomètre environ ! Nous ne débarquerons pas, car l’île est classée en réserve naturelle, son accès est interdit pour garantir le repos des morses, et il y a un ours, qui pourrait être dangereux.

Grands Espaces - Spitzberg
Mais demain, nous en verrons probablement d’autres, des morses, des ours, des mouettes blanches… Car nous sommes en route vers la banquise, prévue par plus de 81° Nord, et nous marcherons peut-être sur la glace de mer !
Le vent du Nord qui se lève depuis 21 heures est un bon signe : il ne devrait pas y avoir de brouillard sur la banquise.
Minuit et trente minutes : Nous regagnons notre cabine…

 

Découvrez toutes nos expéditions au Spitzberg

Découvrez les croisières Grands Espaces

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Fermer