Le 5 février dernier, le Facklands Maritim Heritage Trust embarquait à bord du navire sud-africain de recherche et de logistique polaire, le S.A. Agulhas II, pour une expédition historique à la recherche de l’épave de l’ « Endurance », le navire tristement célèbre d’Ernest Shackleton. Celui-ci restait introuvable depuis qu’il avait été brisé par les glaces au large de l’Antarctique en 1915. Retour sur une expédition historique à la recherche de « l’épave la plus inaccessible au monde » selon les experts.

« C’est la plus grande chasse à l’épave de tous les temps », annonce Mensun bound, archéologue marin et directeur de l’expédition Endurance22. Et pour cause, deux expéditions avaient déjà été menées, sans succès, afin de retrouver l’épave de l’ « Endurance ». En 2018, les scientifiques avaient perdu la trace de leur sous-marin scientifique, le AUV7, qui comme l’Endurance un siècle auparavant, a été pris au piège de la glace.

Cette année, l’expédition de recherche qui comptait environ 100 personnes, a repéré l’épave du navire dans le périmètre du site du naufrage, deux semaines seulement après le début des recherches, le 9 mars 2022. Celle-ci a été retrouvé à plus de 3000 mètres de profondeur dans la mer de Weddell, dans la zone de recherche qui avait été définie par l’équipe d’expédition avant son départ du Cap, et à environ 6 kilomètres du site du naufrage qui avait été communiqué à l’époque par le capitaine de l’ « Endurance », Franck Worsley.

Endurance epave

©Falklands Maritime Heritage Trust and National Geographic

Aujourd’hui, l’épave est protégé en tant que site et monument historique par le traité de l’Antarctique, garantissant ainsi sa préservation de tout abus : elle ne sera en aucun cas touché ou perturbé d’une quelconque façon. L’objectif de cette expédition était avant tout de localiser, d’étudier et de filmer cette épave. « Nous sommes très émus d’avoir localisé et capturé des images de l’Endurance », a déclaré Mensun Bound, « C’est de loin la plus belle épave de bois que j’aie jamais vue. Elle se tient droite, très fière sur le fond marin, intacte, dans un fantastique état de préservation », a ajouté le directeur de l’expédition. « On peut même lire son nom Endurance inscrit en arc de cercle sur la poupe ».

©Falklands Maritime Heritage Trust and National Geographic

Parallèlement, l’expédition a permis de réaliser d’importantes recherches scientifiques et de mener un programme de sensibilisation. En effet, une équipe internationale de scientifiques, sous la proue du DR Lasse Rabenstein, scientifique en chef de l’expédition, a mené de longues études sur le changement climatique durant toute la durée de l’expédition. Ils ont ainsi pu étudier la dérive des glaces dans cette région polaire extrême, les conditions météorologiques de la mer de Weddell, ainsi que l’épaisseur de la glace de mer, qu’ils ont pu également cartographier depuis l’espace.

©Falklands Maritime Heritage Trust and Nick Birtwistle

« Combinées, ces importantes études nous aideront matériellement à comprendre cette région éloignée et comment elle influence notre changement climatique », déclare l’équipe du Facklands Maritim Heritage Trust.

Expedition Endurance22

©Falklands Maritime Heritage Trust and Nick Birtwistle

C’est donc une exploration historique qui vient de se réaliser avec succès, et qui permet d’ancrer dans les mémoires cette expédition historique mené en 1914 par le grand Explorateur irlandais, Ernest Shackleton. « Nous espérons que notre découverte engagera les jeunes et leur inspirera l’esprit de pionnier, le courage et la force d’âme de ceux qui ont navigué sur Endurance jusqu’en Antarctique. », s’enquit Mensun Bound au lendemain de sa découverte.

 

VOUS SOUHAITEZ PARTIR SUR LES TRACES DES GRANDS EXPLORATEURS ?

DÉCOUVREZ NOS CROISIÈRES EN ANTARCTIQUE !

Découvrez les croisières Grands Espaces

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Fermer