À l’heure ou l’épave de l’Endurance d’Ernest Shackleton a été découverte en Antarctique, plus d’un siècle après son naufrage, revenons sur cet explorateur irlandais qui a tenté la première traversée du Grand Continent Blanc. 

Né en Irlande en 1874, Ernest Shackleton effectue ses premiers voyages en Antarctique en 1901, 1907, 1909. En 1911, Roald Amundsen le devance en atteignant le Pôle Sud. Privé de cette découverte, il prend pour  objectif de traverser de part en part l’Antarctique dans une transcontinentale de 2900 km. Il se lance dans l’expédition avec deux bateaux, l’Endurance et l’Aurora, un bateau d’assistance qui les attendra de l’autre côté du continent blanc.

Shackleton Endurance

Pendant que le monde vit sa première guerre mondiale, Shackleton quitte l’Angleterre le 8 août 1914 et atteint la mer de Weddell début décembre. L’Endurance progresse dans la glace dans des conditions extrêmement difficiles et est vite immobilisé, pris par les glaces. Il hiverne quelques mois et pendant cette période le bateau dérive vers le Nord. Lorsque le dégel arrive, la glace se fractionne et la pression est telle que très vite, de l’eau s’infiltre dans la coque du navire qui doit être évacué. Sans autre issue possible, l’ordre est donné de quitter le navire, et tout est débarqué sur la glace avant que l’Endurance ne disparaisse dans les eaux glacées une année après le début de l’expédition, et 281 jours passés prisonniers de la glace.

Endurance Shakleton

L’Endurance, pris par les glaces en novembre 1915, source Wikipedia

C’est à ce moment que commence la véritable odyssée de l’explorateur. L’équipage et leurs chiens de traîneaux campent alors sur la banquise avec l’espoir de dériver dans la bonne direction, là où des vivres se trouvent depuis 12 ans suite au naufrage du bateau Antarctic. La vie est pénible, et, particulièrement inactifs, les hommes voient régulièrement des mirages. Se nourrissant de manchots et de phoques, ils récupèrent l’huile et s’en servent comme combustible. Mais la dérive des glaces les éloigne inexorablement, et la pénurie alimentaire les guette. Shackleton décide alors d’atteindre les eaux libres pour mettre les canots à la mer et rejoindre la terre la plus proche. Ils passent plusieurs nuits en mer par une température de -20°C, blottis les uns contre les autres et ils atteignent les côtes de l’île Eléphant où ils débarquent.

Décidé à chercher de l’aide pour sauver son équipage et sa vie, Shackleton va réaliser de véritables exploits. Il choisit le plus grand des canots pour rejoindre Stromness, une station baleinière, et embarque avec lui 5 coéquipiers et 4 semaines de vivres. Dans des conditions extrêmes, sur ce bateau de fortune rafistolé pour supporter une mer imprévisible, et 15 jours durant, ils affrontent une mer agitée, des courants forts et un vent glacial. Ils aperçoivent les côtes de la Géorgie du Sud où ils accostent. La station baleinière se trouvant de l’autre côté de l’île, la décision est prise de laisser les plus faibles sur place et de traverser l‘île à pied.

Expedition Endurance

En 36 heures, ils atteignent Stromness, station de pêche à la baleine entre 1912 et 1931. Ernest Shackleton organise alors le sauvetage de tous ses coéquipiers. Le sauvetage des 3 hommes restés sur l’île Eléphant est réussi après plusieurs tentatives. Reste le bateau Aurora dont il n’a aucune nouvelle et qui a dérivé lui aussi mais en pleine mer et sans gouvernail. Il est finalement localisé grâce à un message de détresse capté par un bateau qui sillonnait la zone. Prévenu, Shackleton rejoint le navire et constate que 3 personnes ont perdu la vie dans cette expédition. Cette expédition aura duré 2 ans et 5 mois de courage et d’abnégation dans des conditions plus qu’extrêmes.

Shackleton rentre en Angleterre mais repart très vite au Svalbard pour établir une concession minière, puis part à Mourmansk dans le but de développer le Nord de la Russie. En 1921, il organise une expédition océanographique et subantarctique dans le but de faire de cette région une nouvelle destination touristique. Les objectifs sont de cartographier de façon plus précise la zone et de découvrir de nouvelles localités. Arrivée à Rio de Janeiro, Shackleton est malade et refuse de faire des examens. Tout porte à croire qu’il a fait une crise cardiaque et pourtant ; il donne l’ordre de repartir. Arrivé en Géorgie du Sud, il fait une seconde crise cardiaque, qui lui est fatale. Il meurt le 5 janvier 1922, il a 48 ans.
Bien que resté peu reconnu à son époque, Ernest Shackleton est considéré aujourd’hui comme un héros polaire, un modèle de leadership et sa mort a marqué la fin de cette la grande période d’exploration des pôles.

Sa devise était « Par l’endurance, nous vaincrons ». 

Plus de 100 ans après le départ de Shackleton en Antarctique, une l’expédition d’exploration lancée par le Falklands Maritime Heritage Trust est menée en 2022 dans l’espoir de retrouver l’épave de l’Endurance. ET c’est ainsi que le 9 mars 2022, l’équipe d’exploration a annoncé sa découverte a plus de 3000 mètres de profondeur. « Nous sommes très émus d’avoir localisé et capturé des images de l’Endurance », a annoncé Mensun Bound,  directeur de l’expédition. C’est un jour historique donc, qui remet au gout du jour l’histoire de cette formidable épopée et du courage de ces hommes qui ont marqué l’histoire par des explorations…extrêmes.

 

Vous souhaitez explorer le Grand Continent Blanc ?

Découvrez tous nos voyages en Antarctique !

Découvrez les croisières Grands Espaces

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Fermer