Les spécialités culinaires groenlandaises

A chaque pays ses plats. La cuisine offre souvent des goûts et saveurs prononcés, aux couleurs locales. Pour découvrir la culture groenlandaise, rien ne vaut un détour en cuisine, les spécialités culinaires du Groenland sont parfois bien éloignées de notre cuisine française traditionnelle et font appel à des instincts plus primaires. A vos papilles !

La nourriture traditionnelle au Groenland

Pas toujours facile de varier la nourriture lorsque la terre est gelée ! La nourriture traditionnelle groenlandaise est basée sur la chasse et la pêche locale bio. Les Inuits se sont autrefois beaucoup nourris de poissons, mollusques et mammifères crus, cela leur a d’ailleurs valu le surnom d’eskimo, qui signifie ‘mangeurs de viande crue’.

Aujourd’hui, la cuisine quotidienne est toujours composée de poissons et viandes,  leurs goûts sont souvent prononcés. Les baleines et phoques tués pour être mangés ne sont pas du tout exportés et il n’existe pas d’élevage de poissons, la pêche est responsable et destinée avant tout à nourrir la population locale. Les animaux sont utilisés entièrement : peau, viande, graisse et os ont leur propre utilité.

Groenland - Peau séchée

Si la cuisine voyage et s’internationalise, toutes les villes groenlandaises offrent la possibilité de se nourrir d’aliments importés de pays étrangers. On peut désormais trouver des légumes, fruits et laitages, ils sont toutefois vendus très chers.  L’alimentation des Groenlandais s’est diversifiée même si ces derniers restent très friands de la nourriture locale et des plats traditionnels.

Les produits groenlandais et habitudes alimentaires

 – Les repas traditionnels groenlandais

Les repas typiques groenlandais sont composés de protéines, gras et féculents. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce régime semble parfaitement adapté à notre métabolisme.  Les maladies cardio-vasculaires sont très rares au Groenland et l’explication se trouve précisément dans la nourriture : poissons, phoques et baleines sont très riches en acides gras non saturés en oméga 3, il s’agit de bons gras pour le fonctionnement de notre corps.

Les repas sont pris à des rythmes assez similaires aux pays anglo-saxons. Les Groenlandais prennent trois repas par jour. Le petit-déjeuner est copieux, le déjeuner léger et pris sur le pouce et le dîner est pris tôt, vers 18h.

Les Groenlandais boivent régulièrement du café tout au long de la journée. Leur eau, présente à travers le territoire, est particulièrement pure. Ce sont également de grands consommateurs de bières.

– Les produits classiques utilisés dans la cuisine groenlandaise : 

  • Poissons, coquillages et crustacés

Les Groenlandais sont de grands pêcheurs et l’océan leur offre un vaste choix de poissons : saumons, flétans, morues, capelans, … on en trouve pour tous les goûts. Le poisson est consommé cru, fumé, séché, bouilli, grillé ou en papillote.

Groenland - Inuit - Chasse & Pêche

Crustacés et coquillages sont également présents en grand nombre dans les eaux froides du Groenland. Nourris au plancton, ils sont particulièrement délicieux. Les crevettes sont très consommées, crabes, oursins, moules et coquilles Saint-Jacques sont également pêchés.

  • Viandes et oiseaux

Les Groenlandais consomment des viandes qui proviennent essentiellement de mammifères qui ont grandi sur leur territoire. Le phoque est un ingrédient phare des plats nationaux, il donne des forces. Le narval, sorte de licorne des mers, est un met raffiné et réservé pour les jours de fête, c’est un plat de luxe. La viande de baleine est très appréciée pour sa tendreté. Elle est cuisinée en steak filandreux et saignant.  La peau, à la consistance un peu plastique est consommée par les locaux qui la mangent crue ou en salade.

Les Groenlandais mangent également du morse dont le goût est très fort. Le renne et le bœuf musqué sont dégustés sous de nombreuses formes et leurs goûts sont assez proches de nos viandes européennes. L’ours polaire est réputé pour sa viande délicieuse mais très rarement consommé en raison de sa disparition, cette espèce est protégée. Le mouton est le seul animal non natif du pays que l’on ait réussi à élever au Groenland. Quelques oiseaux sont également consommés par les populations locales dont les perdrix, les eiders, les guillemots ou les mergules. Leurs goûts sont assez proches des volailles consommées en Europe.

  • Plantes et baies

Fruits et légumes poussent très peu sur ce territoire trop austère pour ces produits et la plupart des légumes consommés dans les pays européens étaient inconnus des populations indigènes jusqu’à assez récemment. Quelques végétaux poussent toutefois sur le territoire groenlandais. Citons les champignons, les baies sauvages, les salades, les fleurs et les graines.

  Les recettes traditionnelles groenlandaises

  • Le Kiviaq

Il faut avoir l’estomac bien accroché pour déguster ce plat devenu rare aujourd’hui. Voilà l’idée : des oiseaux marins entiers, non vidés et non déplumés, sont chassés. Ils sont simplement nettoyés avant d’être placés à l’intérieur d’une peau de phoque. On les laisse sagement fermenter pendant six mois. Pour les déguster, crus, il suffit d’ôter les plumes et la peau. On leur arrache la tête pour sucer le jus de l’animal, la putréfaction lui donne, paraît-il, un arrière-goût de noisette.

  • Le Mattaq

Il s’agit d’un bout de peau de baleine, narval ou béluga, cru, mangé à peine la bête dépecée. La peau est assaisonnée et coupée en petits dés. Ce plat salé peut aussi être consommé séché. Les enfants en raffolent, c’est une sorte de friandise à leurs yeux.

Baleine - Arctique

  • Le Misirak

Le Misirak est de la graisse animale, provenant souvent de phoques ou de bélugas, qu’on laisse fermenter plusieurs semaines et que l’on déguste telle quelle, moisie donc.

  • L’Igunaq

C’est une grande spécialité groenlandaise. Un morceau de viande marine, phoque, morse ou autre, est roulé dans de la graisse animale. Le tout est enfermé dans une poche de peau issue de la bête elle-même et soigneusement refermée. On fait ensuite pendre le mélange dehors plusieurs mois jusqu’à atteindre le bon niveau de faisandage.

Croisière Polaire au Spitzberg - Observation Morses

  • Le Suaasat

Ce plat national est fait à partir de viande de phoque bouillie et est traditionnellement accompagné de riz et d’oignons. Cela ressemble à un plat de viande, un genre de pot-au-feu mais le goût est très proche de celui du poisson.

Phoque Croisiere Polaire Spitzberg

D’autres plats moins élaborés sont régulièrement dégustés par les Groenlandais. Le steak de baleine est cuit de la même manière que notre steak de bœuf, le phoque est tantôt transformé en ragoût, tantôt mijoté dans du bacon. Les locaux consomment également des nageoires de morse faisandées. On peut aussi trouver à la carte des restaurants des burgers de bœufs musqués.

Les spécialités culinaires groenlandaises vous feront plonger en plein cœur d’une culture haute en couleur, pleine de saveurs et de goûts osés. Aventuriers ou curieux, osez tester ces saveurs inconnues !

Envie d’explorer le Groenland et découvrir ses différentes saveurs ?

> DECOUVREZ NOS EXPEDITIONS AU GROENLAND

Fermer