10 choses à savoir sur Longyearbyen

Située dans l’océan Arctique, la ville de Longyearbyen est une ville hors du temps. Peu habitée, face à la nature sauvage et aux climats polaires, la ville est atypique, découvrons ses singularités en dix points.

Longyearbyen

La communauté la plus septentrionale du monde 

Longyearbyen est la capitale territoriale la plus nordique de la planète.  Elle est située au Spitzberg. La ville est divisée en quartiers : Nybyen, Sverdrupbyen, Haugen, Gruvedalen, Sjømrådet, Skæringa. 2000 personnes habitent dans la ville en permanence et plus de 40 nationalités sont représentées sur l’île. On peut considérer Longyearbyen comme la communauté la plus septentrionale au monde si on estime que la population est assez importante pour constituer une ville.

Interdiction de mourir à Longyearbyen

Cette interdiction peut sembler loufoque mais s’explique par les conditions climatiques. Les températures à Longyearbyen sont majoritairement négatives. Quel lien avec l’interdiction de mourir ? Le sol, gelé en permanence, empêche les cadavres de se décomposer. Dans les années 1950, la mairie a donc interdit à ses habitants, et toute personne, de mourir dans la ville. Une équipe de scientifiques a en effet remarqué, en 1998, que les corps des personnes décédées de la grippe espagnole 80 ans auparavant contenaient toujours les particules du virus. Aujourd’hui, les personnes en phase terminale sont automatiquement transférées à Oslo, à 2000 kilomètres. Service de gériatrie ou maison de retraite n’existe pas à Longyearbyen. Il est cependant possible de faire transférer ses cendres au cimetière de la ville.

Des lois locales étonnantes 

S’il est interdit de mourir à Longyearbyen, il n’est également pas possible de naître dans la ville. Il n’y a pas d’hôpital et les femmes enceintes sont donc transférées sur le continent une semaine avant l’accouchement et n’y reviennent que quelques semaines après. Les personnes malades sont aussi transférées dès qu’elles rencontrent des problèmes de santé pour y être soignées.

D’autres pratiques locales sont atypiques : les autorités locales chassent les personnes qui perdent leur emploi, l’installation des nouveaux administrés est limitée. L’alcool est vendu à prix très bas, pour cette raison, les quantités sont rationnées. Parmi les autres obligations ou interdictions, on note :  l’interdiction des chats dans la ville (pour préserver les quelques oiseaux présents dans la région).

Un climat particulier 

Les étés sont frais et les hivers longs et froids à Longyearbyen. Les températures sont en moyenne de 7 degrés l’été, en juillet, et les hivers enregistrent des températures moyennes de – 21 degrés en février. Les hivers sont cependant plus doux à Longyearbyen par rapport aux autres latitudes similaires, le Gulf Stream apportant des températures plus douces. Il peut pleuvoir tous les mois de l’année, une grande partie de ces précipitations apparaissent sous la forme de neige. Le manque de lumière est notable et la ville ne voit pratiquement pas le soleil pendant quatre mois, c’est la période hivernale, à contrario, le soleil ne se couche pas l’été.

Longyearbyen, ancienne cité minière

Les sols de Longyearbyen ont longtemps été exploités. Pendant plus de cent ans, la présence de gisements de charbon a attiré des compagnies russes et norvégiennes. John Munroe Longyear ouvre la première mine de charbon en 1906 et crée la première cité minière, donnant ainsi son nom à la ville. Les mines ont finalement été fermées à la suite de plusieurs accidents et des conditions de travail déplorables des mineurs. Une mine est cependant encore en activité. Elle fournie le charbon à la centrale thermique de Longyearbyen.Longyearybyen ville minière

L’université du Svalbard 

Longyearbyen compte une université. Créée en 1993, l’UNIS, University Centre in Svalbard, est une université norvégienne. Ces dernières années, elle accueillait environ 750 étudiants de nationalités diverses, ceux-ci restent à l’UNIS de six mois à deux ans. L’université enseigne les sciences : technologie arctique, géophysique, biologie ou géologie. Les matières sont toutes enseignées en anglais. Cette université privée dispense un enseignement gratuit.

La porte d’entrée d’un territoire sauvage protégé

Le Svalbard est un des territoires les plus protégés du monde. Les habitants et touristes sont invités à ne pas laisser trace de leur passage. Il y a plus d’ours polaires que d’habitants dans la région, on en compte environ 3000. Il est interdit de sortir du périmètre de sécurité de la ville sans être muni d’une arme, l’ours étant réputé pour ses talents de chasseur. Tuer un ours est cependant puni. Les rennes polaires sont également présents en grand nombre sur l’île, ils ne redoutent pas vraiment l’homme. La végétation est typique des climats polaires : à cause des températures, le sol est recouvert de lichens glacés et de mousse toute l’année.

Expedition arctique - Longyearbyen linaigrettes

Se déplacer en chiens de traineaux

Le moyen le plus pratique pour se déplacer dans la région reste les chiens de traineaux. Chaque chien a sa place : les deux premiers chiens sont expérimentés et connaissent parfaitement le terrain. Les chiens jeunes, fougueux ou intrépides sont placés au milieu. Les chiens endurants et puissants sont placés derrière. Les Husky sont parfaitement adaptés à la course et bien entraînés par les mushers.

Observer les aurores boréales

Longyearbyen est le lieu idéal pour profiter des aurores boréales. L’activité géomagnétique, à l’origine des aurores boréales, est intense et il est même possible de contempler les aurores boréales en pleine journée. La meilleure période pour les observer est de novembre à février, pendant la nuit polaire.

Aurores Boréales Longyearbyen

Une réserve mondiale de semences

Une ancienne mine, située non loin de l’aéroport, accueille un conteneur stockant des millions de graines d’espèces végétales. Cette réserve mondiale de semences, sorte d’arche de Noé végétale, protège la diversité des conflits et catastrophes naturelles. L’entrepôt, enfoui à plus de 120 mètres sous terre est la propriété de la Norvège, les graines, elles, appartiennent aux divers Etats, qui peuvent les récupérer quand ils le souhaitent.

Réserve graines

 

Il est possible de se rendre à Longyearbyen toute l’année pour profiter de belles excursions, de randonnées hors du temps et de paysages à couper le souffle. 

 

> Découvrez nos croisières expéditions au Spitzberg

Découvrez les croisières Grands Espaces

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Fermer