La population d’ours polaires gravement menacée en Arctique

L’augmentation des températures qui fait fondre la mer de glace en Arctique réduira probablement la population d’ours polaires d’un tiers au cours des prochaines décennies et la même tendance au réchauffement est susceptible d’aggraver le déclin des rennes sauvages, d’après ce qu’ont indiqué des scientifiques lundi. Les ours polaires sont actuellement environ 26 000 individus, mais leur population devrait diminuer de 8600 animaux au cours des 35 à 40 prochaines années, d’après ce qu’ont indiqué les scientifiques. Au moment où les ours polaires ont été déclarés espèce menacée en 2008, une étude a prévu qu’ils pourraient disparaître des deux tiers de leur périmètre d’origine d’ici le milieu du siècle.

Source : Actualités/News/Environnement 13/12/2016


La planète enregistre un recul inédit de ses banquises

Depuis novembre, la couverture mondiale de glace de mer accuse une perte de plus de trois millions de kilomètres carrés par rapport à la moyenne 1981-2010. La chute est si spectaculaire qu’on croit d’abord à une erreur. Nulle confusion pourtant : au cours des quatre derniers mois de l’année, la couverture mondiale de banquise a accusé un effondrement inédit en plus de trente ans d’observations. En novembre et décembre, un déficit presque constant de plus de 3 millions de kilomètres carrés de glaces de mer a été enregistré par rapport à la moyenne 1981-2010, selon les données du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) américain. À s’en tenir à cette moyenne, près de 20 % de la banquise mondiale manquait, fin décembre, à l’appel.
En Arctique, ce sont les fortes températures, relevées en fin d’année, qui contribuent à ralentir l’englacement de l’océan. « Sur la quasi-totalité de l’année, on est très au-dessous de la variabilité naturelle et cela surprend beaucoup de collègues, dit le climatologue Anders Levermann (Potsdam Institute for Climate Impact Research, Allemagne). C’est une situation époustouflante. » Dans l’autre hémisphère, autour de l’Antarctique, l’entrée dans le printemps austral a, de son côté, vu une réduction abrupte des surfaces de glace qui enserrent le continent blanc.

En savoir plus


Décès de Jean-Christophe Victor

Jean-Christophe Victor
Jean-Christophe Victor

Ethnologue et fondateur du Laboratoire d’études politiques et d’analyses cartographiques (Lépac). Le fils de Paul-Émile Victor, Jean-Christophe Victor était âgé de 69 ans. Avant tout, c’était un style inimitable, une voix profonde et chaleureuse posée sur des cartes en couleur qui s’animaient, et une ambition, celle de raconter le plus simplement possible la complexité du monde. Depuis 1990, les téléspectateurs français s’étaient habitués à cette petite musique et suivaient fidèlement les émissions de Jean-Christophe Victor, diffusées sur Arte. Le créateur du « Dessous des cartes » est mort mercredi 28 décembre, à Montpellier. Il avait 69 ans.

En lire plus chez Science&Avenir, ainsi que chez France 3.


< Retour page : Les nouvelles de janvier de Grands Espaces

Découvrez les croisières Grands Espaces

*Les prix indiqués sont ceux des cabines les moins chères. Le descriptif des programmes est donné à titre indicatif.

Fermer